Localisation du territoire

Le Bloc Faribault est un massif forestier de 4 343 hectares, de tenure privé, appartenant à la Société d’exploitation des ressources de la Vallée (SERV). Il est situé dans la région du Bas-St-Laurent, dans MRC de Matane, à l’intérieur du territoire non organisé (TNO) Rivière-Bonjour. Ce territoire est limité au Nord et à l’Est par la Réserve faunique de Matane, au Nord et à l’Ouest par le Parc de conservation de la Gaspésie, et au sud par la forêt publique sous contrat d’approvisionnement et d’aménagement forestier (CAAF). La figure suivante présente l’emplacement du Bloc Faribault.

Cadre écologique

Le Bloc Faribault est situé à une altitude variant entre 380 et 840 mètres, caractérisée par une saison de croissance courte qui dure généralement de 140 et 150 jours. Le climat est de type subpolaire humide continental et la température moyenne annuelle est de 2,5 degré Celsius. Les précipitations annuelles moyennes atteignent 1 100 à 1 300 mm par année dont environ 40 % sous forme de neige.

Le relief de ce territoire est peu accidenté et formé de collines arrondies. Les versants sont généralement d’une pente faible à modérée. Le substrat rocheux est composé de roches sédimentaires (grès, shale, calcaire). Deux cours d’eau principaux traversent le territoire soit le ruisseau Échouement ainsi que la rivière Bras saumon, le tributaire principal de la rivière Cascapédia. Aucun lac d’importance et quelques petits lacs (moins de 1 ha) se retrouvent sur le Faribault. Au total, les plans d’eau occupent moins de 0,5 % de la superficie du territoire. Les milieux humides (aulnaies, tourbières, peuplements forestiers sur dépôt organique à drainage déficient) occupent également une faible superficie avec environ 5% de la superficie terrestre.

Ce territoire fait parti du domaine bioclimatique de la sapinière à bouleau blanc, sous-domaine de l’Est. Il est composé majoritairement de peuplements de sapin baumier naturels équiens.

Un territoire certifié FSC®

Depuis 2008 le territoire Faribault a obtenu la norme de certification FSC® (Forest StewardShip Council®).  Cette certification environnementale, la plus reconnue au niveau mondial, certifie que les pratiques forestières qui y sont effectuées rencontrent les normes de bonne gestion de la mise en valeur du territoire, dans le respect des autres ressources.

La SERV exerce sur le Bloc Faribault une gestion integer des activités forestières, fauniques et récréo-touristiques.  Chaque intervention forestière, récolte ou autres travaux, tient compte des particularités des autres ressources afin de maximiser les retombées sociales et économiques de l’exploitation de ce territoire. Tous les produits générés sur le territoire reçoivent le sceau FSC®.

FSCRKnZiL

Cadre social et économique

La récolte de matière ligneuse réalisée au Faribault par coupe avec protection de la régénération et des sols (CPRS) se situe approximativement à 4 500 m3 solide par année. Ces opérations sont réalisés à l’aide d’une abatteuse multifonctionnelle et d’un porteur. Les coupes forestières sont réalisées entre juin et août puisque la distance importante de transport et la couverture de neige rendent le territoire inaccessible durant la période hivernale. Elles durent environ 4 à 5 semaines. La planification ainsi que la supervision et le suivi des opérations sont la responsabilité du personnel de la SERV (un technicien forestier et un ingénieur forestier).  Les bois récoltés sont transportés par camion à la fin de la période de récolte. Les bois résineux (sapin et épinettes) sont généralement livrés aux usines Bois Saumon de Lac-au-Saumon ou Scierie Causap de Causapscal appartenant au Groupe Cèdrico dont la SERV est actionnaire minoritaire. Certaines années, un faible volume est livré à l’usine MultiBois de St-René, une filiale appartenant à la SERV. Les essences feuillues ne génèrent qu’un faible volume et les bois sont destinés à la pâte.

D’autres traitements sylvicoles sont réalisés au Faribault comme la préparation de terrain et le reboisement ainsi que l’éclaircie précommerciale et commerciale. Ces niveaux d’aménagement sont variables d’une année à l’autre en fonction des besoins. La construction de chemins occupe également une place importante sur ce territoire. Généralement, les chemins sont construits ou améliorés l’année précédant leur utilisation pour la récolte.