Droit de propriété :

Le Faribault est une portion de terre d’une superficie de 4,400 hectares dont l’unique propriétaire est la SERV. Ce territoire, situé au cœur de la péninsule gaspésienne, a été donné à un Officier supérieur du Canadien Pacifique (cadeau politique) vers la fin du 19e siècle. Le territoire a ensuite été revendu à la compagnie Madawaska Corporation, puis par la suite à Lacroix Lumber. En 1954, la propriété est vendue à Cyprien Bélanger Limitée puis, par succession, devient la propriété de Gérard Bélanger Limitée.  Le Bloc Faribault est depuis 1977 la propriété exclusive de la Société d’exploitation des ressources de la Vallée Inc.

Utilisation historique du territoire :

Territoire vierge jusqu’au début des années 1950, l’exploitation forestière, récolte uniquement, a été l’objet principal d’occupation du territoire dans les années 1950 à 1965.  À cette activité de récolte, était également jumelée sur place l’activité de sciage des bois. En période intense d’activités près de 300 travailleurs « habitaient » le Faribault.

A cette époque l’activité de récolte était principalement effectuée durant la saison hivernale.  Dans les débuts de l’utilisation de la scie à chaîne et même au « sciotte » le bois était abattu, débardé avec des chevaux et les empilements de bois ronds étaient ensuite transportés dans les chemins de hallage par des chariots tirés par un tracteur à chenille, jusqu’à la scierie alors située le long de la rivière Échouement. La transformation du bois était effectuée par une usine fonctionnant à la « machine à vapeur », performante pour l’époque. Se greffait également à cette usine, des équipements et bâtiments permettant de soutenir l’activité de sciage (bassin de trempage du bois rond, brûleur à déchets, limerie, garage, office, etc.) Avec 300 travailleurs sur place, l’organisation de l’hébergement de ces travailleurs nécessitait un lot d’équipements (immense dortoir chauffé avec eau courante, literie) et de personnel (cuisinier, aides cuisiniers, préposés).

Au niveau faunique, la chasse était exercée sur la base des besoins privés de l’entreprise propriétaire durant les années d’habitation du territoire. Lors de l’acquisition du territoire par la SERV, cette dernière a entrepris une activité commerciale de chasse à l’orignal, activité qui s’est tenue de 1978 à 1985.  En 1986 la SERV louait le territoire à Aventures Rock Roy pour l’exercice de la chasse à l’orignal. Depuis 2000, la SERV gère de façon intégrée les activités forestière, faunique et récréotouristique sous le nom de commerce de sa pourvoirie, Faribault, pays des Géants.